Web Internet de Voyage Vacances Rencontre Patrimoine Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

Bienvenue chez les Plouracois

PLOURAC'H

  Retour page d'accueil        Retour Canton de Callac  

La commune de Plourac'h (bzh.gif (80 octets) Plourac'h) fait partie du canton de Callac. Plourac'h dépend de l'arrondissement de Guingamp, du département des Côtes d'Armor (Bretagne). 

Boutique de Voyage Vacances Rencontre Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

Boutique de Voyage Vacances Rencontre Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

ETYMOLOGIE et HISTOIRE de PLOURAC'H

Plourac’h vient de l’ancien breton « ploe » (paroisse) et , semble-t-il, de « gwrahelle » (tas, monceau).

Plourach (Plourac'h), ancienne paroisse primitive, dépendait sous l'Ancien Régime du diocèse de Quimper. Certains historiens prétendent qu'elle englobait originellement le territoire de Carnoët. Son nom s'écrit Plourac'h dès 1876 (officialisé par décret du 31 octobre 1877).

Ville de Plourac'h (Bretagne).

Plourac'h dépendait jadis féodalement de la châtellenie de Carnot ou Carnoët. Ses fiefs les plus importants étaient Bourgerel, Guerneven, Coëtrescar et Kerdaniel. Le 30 août 1799, les troupes républicaines, aidées par des volontaires de Lohuec, combattent victorieusement les chouans à Plourac'h.

L'ancienne paroisse de Plourach avait jadis pour évêché Quimper, pour subdélégation Callac et pour ressort Carhaix. Elle relevait du roi en 1789 et sa cure était à l'alternative. Durant la Révolution, la paroisse de Plourac'h dépendait du doyenné de Callac.

On rencontre les appellations suivantes : Ploegruach (en 1329, vers 1330), Ploegrauch (en 1368), Ploegruach (en 1405), Plouegraff (XVème siècle), Ploerach (en 1535-1536), Ploegroach (en 1574), Plorach (en 1591).

Ville de Plourac'h (Bretagne).

Note 1 : en novembre 1719, le marquis de Pontcallec, en fuite après l'échec de sa conspiration, se cache chez le recteur de Plourac'h.

Note 2 : la commune de Plourac'h est formée des villages : Kernon, Kergus, Kerleron, Gollet, Kergorn, Lersenen, Kerho, Kerdaniel, Reste-Horniou, Kerbaudouin, Coat-Bloc, Kerindret, Kernivinou, Guerlin, Guerlès, Kermare, Kerambail, Kerdiziout, Pen-an-Golat, Quimpletu, Pen-an-Hoat, Keroan, Calanhel, Kerleret, Coat-Rescar, etc....

Ville de Plourac'h (Bretagne).

Bretagne : Histoire, Voyage, Vacances, Location, Hôtel et Patrimoine Immobilier

PATRIMOINE de PLOURAC'H

l'église Saint-Jean-Baptiste ou la cathédrale de l'Argoat (fin XIVème-XVème siècle), fondée par François Du Mené, chambellan du duc de Bretagne François II (1458-1488). Le XIXème siècle vit une réfection générale de l'édifice. En forme de T, elle comprend une nef avec bas côtés de six travées avec chapelles en ailes au droit de la dernière et chapelle accolée au bas côté nord au droit des troisième et quatrième travées. Lambrissée et toute en taille de grand appareil, elle date en majeure partie du début du XVIème siècle. Sur l'un des tirants de la chapelle nord se lit l'inscription : L’an mil cinq cent commencée ceste chapelle par Charles Glévédé et Marguerite de Pestivien, Olivier (une équerre) Lauset ma fai(t)e bo(nn)e. Le clocher-mur, plus récent, porte la date de 1585 et la sacristie celle de 1818. Au chevet, l'on a réemployé un fenestrage rayonnant du XIVème siècle d'influence anglaise. Le beau porche, surmonté d’une secrétairerie, date du début du XVIème siècle. En 1931, la croix et la pointe du clocher, furent démolies par la tempête et la fenêtre abîmée, ils ont été réparés aussitôt. L'église de Plourac'h est en majeure partie du début du XVIème siècle ou de la fin du XVème siècle, avec réemploi de fenestrages du XIVème siècle. Le porche sud date de 1506 et le clocher date de 1585-1637 [Note : Il s'agit d'un simple campanile à trois baies en deux étages, surmonté d'une petite flèche octogonale. Une tourelle couronnée d'un dôme donne accès au campanile]. Le porche abrite une Vierge à l'Enfant entourée des douze apôtres sculptés dans le granit. On y voit de belles sculptures du XVIème siècle [Note : Plusieurs panneaux de bois polychrome des XVI-XVIIème siècles représentent des scènes de la Passion]. Un bénitier porte un écusson qui peut-être celui de la famille Pestivien ou de la famille Toupin. L'église abrite une statue de saint Adrien (en guerrier et l'épée au poing). La " Déploration du Christ ", en pierre polychrome, date du XVIème siècle (vers 1530). On y trouve des sablières décorées de scènes animalières (poule, renard, truie, ..). " Mobilier : 1° Reliquaire en argent consistant en une châsse portée diagonalement sur un pied quadrangulaire dont le socle quadrilobé repose sur des lions. Il porte les armoiries en alliance de Droniou et Coatgourheden et date des premières années du XVIème siècle (classé). 2° Calice orné de motifs Renaissance et patène décorée de l'agneau. Il porte le poinçon de Morlaix (M et hermine) et la marque Y. D. de l'orfèvre Yves Donné (vers 1545). Cette pièce a figuré à l'Exposition universelle de 1867. 3° Restes de verrières du début du XVIème siècle avec armes des Droniou et de leurs alliances. 4° Panneaux provenant d’un ancien retable (XVIème) représentant : La Cène ; l'Arrestation de N.-S. ; Jésus devant Caïphe, N.-S. au Jardin des Oliviers. 5° Statues anciennes de la sainte Trinité, sainte Vierge, sainte Anne, saint Pierre, saint Jean-Baptiste, saint Jean évêque, saint Adrien, sainte Marguerite (XVIème siècle) ; saint Patern. Mise au tombeau en pierre (XVIème siècle) (classée) " (R. Couffon). Une verrière du bas-côté nord comporte des armoiries anciennes dont un écu mi-parti France-Bretagne, qui est celui de la duchesse Anne, les armes pleines Droniou (ramage de Glévédé), écartelées Collin et de l'Estang, les armes de Jean Droniou et de Marguerite de Coatgourheden. Le côté Sud de l'édifice (XVème siècle) comporte des fenêtres dont les gables sont sculptées des armoiries de Mgr. David (1862-1882), de Kerouartz et des Glévédé (srs de Guerlosquet). Les armes décorant le reliquaire sont celles de Jean Droniou et de Marguerite de Coatgourheden vivants en 1507. Cette dernière était fille d'Yvon, sr. de Kerraoul en Trébeurden, et de Marguerite Martin ;

Eglise de Plourac'h (Bretagne).

la chapelle Saint-Guénolé ou Saint-Guignolet de Runors (XVIème siècle). Edifice rectangulaire du début du XVIème siècle, restauré en 1898. En mauvais état et désaffecté en 1936. Mobilier : Statues anciennes de saint Guénolé et sainte Barbe. La statue en bois de saint Guénolé est conservée au couvent des religieuses du bourg ;

l'ancienne chapelle Saint-Maudez (XVIème siècle). Edifice rectangulaire du XVIème siècle, qui avait été érigé en chapelle de secours le 25 nivôse an XII. En ruines en 1936 ; il ne reste alors que les deux pignons ;

l'ancienne chapelle Saint-Patern, aujourd'hui disparue. La statue du saint est à l'église ;

le calvaire du cimetière (XVIème siècle). Ce calvaire est à trois fûts de granit ;

Calvaire de Plourac'h (Bretagne).

le calvaire du bourg (XVIème siècle) ;

les croix de Kerambail (XVI-XVIIème siècle), de Saint-Guénolé (XVIIIème siècle) ;

la fontaine de Saint-Guénolé, située en plein champ ;

le manoir de Guerlosquet (XVIème siècle) ;

4 moulins dont les moulins à eau de Kerho ou Kerrohan (1856), de Prés, Neuf (1701 et 1807), du Dein ;

A signaler aussi :

le menhir de Toul-Hoat (époque néolithique), situé sur la route de Carnoët ;

la motte de Bourgerel. Cette seigneurie possédait jadis une juridiction ;

l'ancien manoir de Coëtrescar. Cette seigneurie, qui relevait de Carhaix, possédait jadis une juridiction dans les paroisses de Botlazec et de Plourac'h. Propriété de la famille du Parc ; 

l'ancien manoir de Guerneven. Propriété de la famille de Saint-Pern et du Parc ;

l'ancien manoir de Kerdaniel. Cette seigneurie relevait jadis de Carnoët et avait les prééminences de l'église de Plourac'h. On y voit, dans une ancienne verrière, les blasons des familles Droniou de Kerdaniel et de leurs alliances avec les familles Colin, de Lestang, du Dresnay et de Coatgoureden. Kerdaniel passe, par la suite, aux familles Thomas (au XVIIème siècle) et de Cleuz du Gage (au XVIIIème siècle) ;

le tumulus de Kerindret (âge de fer) ;

l'entassement des rochers de Roch-Héloi ;

le rocher de Kergus ;

l'ancienne voie de Carhaix à Lannion traverse Plourac'h du sud au nord ;

Bretagne : Histoire, Voyage, Vacances, Location, Hôtel et Patrimoine Immobilier

ANCIENNE NOBLESSE de PLOURAC'H

A la "montre" (réunion de tous les hommes d'armes) de Saint-Brieuc en 1480 et de Tréguier en 1481, on ne comptabilise la présence d'aucun noble de Plourac'h.

A la "Montre" de l'Evêché de Cornouailles de l'an 1481 qui s'est tenue à Carhaix les 4 et 5 septembre, revue militaire à laquelle tous les nobles devaient participer munis de l'équipement en rapport avec leur fortune, les nobles suivants de Plourac'h (Plourah) étaient présents :

Yvon Floch, en pal et vouge ;  

Jehan Gleveden, archer en brigandine ;  

Jehan Bocher, archer en brigandine ;  

Alain Lamourou, archer en brigandine.

(à compléter)

© Copyright - Tous droits réservés.