Web Internet de Voyage Vacances Rencontre Patrimoine Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

Bienvenue chez les Lanrelasiens

LANRELAS

  Retour page d'accueil        Retour Canton de Broons  

La commune de Lanrelas (pucenoire.gif (870 octets) Lanrelaz) fait partie du canton de Broons. Lanrelas dépend de l'arrondissement de Dinan, du département des Côtes d'Armor (Bretagne). 

Boutique de Voyage Vacances Rencontre Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

Boutique de Voyage Vacances Rencontre Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

ETYMOLOGIE et HISTOIRE de LANRELAS

Lanrelas vient du breton « lann » (fondation monastique). Le second élément de son nom reste à élucider.

Lanrelas est un démembrement de l'ancienne paroisse primitive de Plumaugat. Lanrelas est mentionné dès 1239, date à laquelle la dîme de Lescouet (ou Lescoët) est donnée à l'abbaye de Boquen par Anne de Merdrignac.

Ville de Lanrelas (Bretagne).

Lanrelas est une paroisse dès 1427 et dépend de l’évêché de Saint-Malo. L'ancienne paroisse de Lanrelas dépendait de la subdélégation de Montauban et du ressort de Ploërmel. Durant la Révolution, la paroisse de Lanrelas dépend du doyenné de Broons. La première municipalité de Lanrelas est élue au début de 1790. Le village du Temple et la dédicace de l'église à saint Jean conforte l'idée de la présence autrefois des Templiers et/ou des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem dans la région.

On rencontre les appellations suivantes : Lanrelaz (en 1239), Eccl. de Lanrelas (vers 1330), Lanrelas (en 1405), Par. d'Anrelas (en 1451), Lanrelas (en 1453), Lanrelay (au XVème siècle).

Ville de Lanrelas (Bretagne).

Note 1 : Pierre Robinaud de Saint Régent (ou Pierre Robinault de Saint-Régeant), chef chouan et lieutenant de Cadoudal, connu sous le nom de guerre de Pierrot, est né à Lanrelas le 30 septembre 1766. Il participe à l'attentat de la rue Saint-Nicaise (affaire de la Machine infernale le 24 décembre 1800) contre Napoléon Ier et meurt sur l'échafaud le 20 avril 1801.

Note 2 : la commune de Lanrelas est formée des villages : Clin-Julien, Bourrien, Ruaudel, l'Etang, la Chaumière, Lheume, le Houilnais-Mauny, la Ville-Neuve, la Bodinais, le Rocher, Chirpel, la Gironne, Ville-Geffroy, le Rohan, la Ville-Ody, Saint-Régent, la Brousse, Ville-Riellan, la Mare, la Borgnois, le Temple, la Tréponais, Lérusse, la Touche-ès-Piaudaux, Ville-d'Aval, Ville-Louais, etc ...

Bretagne : Histoire, Voyage, Vacances, Location, Hôtel et Patrimoine Immobilier

PATRIMOINE de LANRELAS

l'église Saint-Jean-Baptiste, construite entre 1589 et 1606 et restaurée en 1680. L'église est fondée par les ducs de Montmorency. Elle comprend une nef avec-bas côté sud de cinq travées et un choeur. L’édifice actuel a été construit de 1589 à 1606, restauré en 1680 et très remanié. Le choeur et la sacristie, détruits par un incendie dans la nuit du 11 au 12 mars 1812, furent alors reconstruits. La sacristie fut incendiée en 1830 et restaurée ; elle porte cependant toujours la date de 1606 et l’inscription FAIT PAR Mre JEAN ROGER RECTEUR. Le clocher fut reconstruit en 1846-1848 sur les plans de M. C. Ramard, par M. J.-B. Fleury ; il a été restauré en 1926, ainsi que la toiture ; quatre chapelles ouvrant sur le bas côté sud ont été supprimées (R. Couffon). Les fonts baptismaux datent du XVIIIème siècle. Au chevet de l'église on voit un fenestrage du XVIème siècle. L'église abrite un bénitier ancien, un tableau du Rosaire du XVIIème siècle, et une statue en bois polychrome de saint Fiacre qui date du XVIIème siècle ;

Eglise de Lanrelas (Bretagne). Eglise de Lanrelas (Bretagne).

la chapelle Saint-Pierre du Temple (XVIIème siècle). Cette chapelle avait été bénite le 21 septembre 1648, mais ses murs étaient, en 1790, mentionnés comme menacés d’une ruine prochaine ;

les anciennes chapelles aujourd'hui détruites ou disparues : - la chapelle de la Chèze. Elle était située au sud de Saint-Régent et des mariages y furent célébrés de 1598 à 1643. Le patron est ignoré ; - la chapelle Saint-Jacques. Dans le cimetière, elle est signalée en bon état en 1792 ; - la chapelle Saint-Jean de Saint-Régent ou Regeant. Fort délabrée en 1792, les ruines se voyaient encore en 1910 ; - la chapelle Saint-Malo de Guillerien. Elle avait été édifiée au XVIIème siècle ; - la chapelle Saint-Malo des Pieux ou pieds de sauldre. Distincte de la précédente, elle est dite ancienne chapelle du château, au village de Saint-Malo. Les pierres en furent vendues à Broons, au XXème siècle (R. Couffon) ;

le calvaire du bourg (XVIème siècle), accolé à l’église ;

la croix de chemin (XVème siècle), située à Graslan ;

un socle de croix (1665) situé à Saint-Régent ;

le manoir de Lanrelas (XVIIème siècle) ;

le manoir de La Touche-Mesléart (1639). La famille Mesléart possède ce manoir dès le XVème siècle ;

le manoir de Guillerien (XVIIIème siècle) ;

4 moulins dont les moulins à eau de Mesléard, de la Roche, de la Guenais, de Haute-Rive ;

A signaler aussi :

le menhir de la Glinais (époque néolithique) ;

la roche aux Géants (époque néolithique).

Bretagne : Histoire, Voyage, Vacances, Location, Hôtel et Patrimoine Immobilier

ANCIENNE NOBLESSE de LANRELAS

Jean du Chastellier d'Eréac reçoit par lettres du duc Jean IV la permission de fortifier sa motte de Brancien en Lanrelas. En 1382, ordre lui est donné de la remettre dans le même état qu'auparavant (La Borderie Hist. de Bret. IV, 117). Les ducs de Montmorency deviennent seigneurs de Lanrelas par héritage de la seigneurie de Branciban en Lanrelas.

Les maisons nobles de Lanrelas étaient : en 1229, les terres du Châtelier et et la Ville-Geffrais appartiennent à Alain Du Châtelier, seigneur de Lanrelas. En 1400, elles passent à Pierre Du Châtelier, qui épouse Jacquemine d'Acigné. Lanrelas possède aussi une haute justice qui appartient à M. de Saint-Pern. D'autres seigneuries sont à signaler : Guilerien (avec basse justice) appartenant à M. de la Bretonnière. La Touche-Mesléard (avec moyenne justice) appartenant à M. de Bruc. La Chèze appartenant en 1380 à Gui de la Bouexière. Le Guy-Rafflay appartenant à Amauri de la Touche-Mesléard. Saint-Regeant appartenant à Eon Guitté. Le Rocher appartenant à Guillaume Du Rocher, autre Saint-Régeant appartenant à Guillaume Roborin.

Dans la liste des feudataires (teneurs de fief) des évêchés de Saint-Malo et Dol en 1480, on comptabilise la présence de 7 nobles de Lanrelas :

Pierre BARDOUL (20 livres de revenu) : défaillant ;

Eonnet BRISOURGUEIL : défaillant ;

Raoul DE MELESSE (25 livres de revenu) : porteur d’une brigandine et comparaît en arche ;

Yvonne DU ROCHAY (60 livres de revenu) : défaillant ;

Bertrand MELLEART de la Tousche (300 livres de revenu) : comparaît comme homme d’armes ;

Amaury PERRIGAULT (30 livres de revenu) : porteur d’une brigandine et comparaît en archer ;

Guillaume RABORIN (10 livres de revenu) : défaillant ;

© Copyright - Tous droits réservés.