Web Internet de Voyage Vacances Rencontre Patrimoine Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

Bienvenue chez les Trinitains

LA TRINITE-SUR-MER

  Retour page d'accueil        Retour Canton de Quiberon  

La commune de La Trinité-sur-Mer (bzh.gif (80 octets) An Drinded-Karnag) fait partie du canton de Quiberon. La Trinité-sur-Mer dépend de l'arrondissement de Lorient, du département du Morbihan (Bretagne). 

Vous possédez des informations historiques sur La Trinité-sur-Mer, vous souhaitez les mettre sur le site infobretagne, contactez-moi par mail (voir page d'accueil)

Boutique de Voyage Vacances Rencontre Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

Boutique de Voyage Vacances Rencontre Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

ETYMOLOGIE et HISTOIRE de LA TRINITE-SUR-MER 

La Trinité-sur-Mer portait autrefois le nom de Locqueltas, traduit par "lieu de Gildas".

Le territoire de La Trinité-sur-Mer est un démembrement en 1864 de la paroisse de Carnac qui est, elle-même, un démembrement de l'ancienne paroisse primitive de Plouharnel. 

Le territoire de la Trinité-sur-Mer dépendait autrefois du doyenné de Plou-Belz. Au XIIIème siècle, on trouve la trace d'un village et d'un port qui assurait le transit de grain, du bois et du sel. La commune de La Trinité-sur-Mer est créée en 1864. La paroisse est divisée en 18 frairies.

Note 1 : La Trinité-sur-Mer, détachée de Carnac, a été érigée en commune le 9 mars 1864 et en paroisse succursale le 18 mars 1865. Ce territoire est limité au nord et à l'ouest par Carnac, au sud par l'Océan et à l'est par la rivière de Crach. Cette rivière est profonde et fournit un abri très sûr aux navires qui n'ont pu entrer dans le Morbihan. La superficie de cette commune est de 675 hectares, partagés entre terres labourées, prairies, marais salants et landes. En 1891, sa population est de 1268 habitants. Le bourg, situé sur la rivière de Crach ou de la Trinité, est à 4 kilomètres de Carnac, et à 22 de Quiberon. Ce sol, comme celui de Carnac, est parsemé de monuments celtiques. En 1866, la Société polymathique a fouillé le tumulus d'Er-Hourig au bourg, les dolmens de Mein-er-Roh, de Kerdual, du Roh, de Kervilor, de Kermarquer, de Penher et de Kerisper, tous plus ou moins ruinés, et y a recueilli des fragments de silex, de poteries, etc... (Bull. 1866. p. 81 — 88). En 1879, M. Miln a exploré le Mané-Roullard, au nord du bourg de la Trinité, et y a trouvé six allées et quatre dolmens, qui lui ont donné des pierres, des fusaïoles, des fragments de poteries, etc... (Bull. 1882. p. 70). De l'époque gallo-romaine, il reste des ruines au sud du village de Keric-en-Arvor. Au VIème siècle, les émigrés bretons occupèrent ce territoire et y apportèrent leurs usages et leur langue, qui se sont toujours maintenus depuis. Durant le moyen âge, et jusqu'à nos jours, la Trinité était un simple village de Carnac et un port fréquenté par de nombreux marins. Sa chapelle, qui ne s'était jamais élevée au rang de trêve, était régulièrement desservie par un prêtre de Carnac, le dimanche et les jours de fête. Depuis son érection en commune et en paroisse, il a fallu créer une mairie, des écoles, un presbytère et une église (J-M. Le Mené). 

Note 2 : le début du XXème siècle, voit l'aménagement des quais et la construction du premier pont, en acier, à Kerisper (inauguré en 1901). Le pont est détruit par les Allemands en 1944, puis reconstruit en 1956.

Bretagne : Histoire, Voyage, Vacances, Location, Hôtel et Patrimoine Immobilier

PATRIMOINE de LA TRINITE-SUR-MER

l'église Sainte-Trinité (XVIIème et XXème siècles), édifiée en 1935 en remplacement d'une ancienne chapelle primitive construite en 1682. Seul le clocher est gardé intact. Il est possible qu'un oratoire dédié à saint Gildas ait existé primitivement à cet endroit. Le retable, placé derrière le maître-autel, date de 1682 ;

le château du Latz ou Laz (XVIIème siècle). Siège d'une seigneurie, et propriété successive des familles de Vitré, Champion, Larlan, Sorel et Jégou. Les seigneurs du Latz étaient vassaux du sieur de Largoët (en Elven). Le château est la propriété de la famille Houdart depuis 1960. Le château primitif, aujourd'hui disparu, fut édifié au XIVème siècle et possédait à cette époque, une chapelle privée ;

le château de Kerdrovas (XIXème siècle), propriété de la ville de Bagneux depuis 1952 ;

les salines de Kervillen (XVIIIème siècle) ;

la croix du recteur Baron (1828), située à Keroussé. Il s'agit d'un prêtre réfractaire, curé de Carnac et de la Trinité-sur-Mer, exilé au moment de la Révolution. Revenu à Carnac en 1799, il est découvert par les Bleus et exécuté en 1800 ;

le port et le môle de la Trinité (1876 et 1903). Le port est rénové de 1945 à 1954 ;

A signaler aussi :

l'allée couverte ou le dolmen de Mané Roullarde ou Mané-Roulard (époque néolithique). Il s'agit d'une chambre d'une dizaine de mètres de long et 1,5 à 2 mètres de large. On y a trouvé des petites tombelles ;

le dolmen de Kermarquer (époque néolithique). Il s'agit d'un dolmen à galerie qui possède une chambre latérale ;

l'alignement du petit Menec (époque néolithique). Il s'agit d'une centaine de petits menhirs le long d'un sentier, organisés en sept ou huit files ;

Bretagne : Histoire, Voyage, Vacances, Location, Hôtel et Patrimoine Immobilier

ANCIENNE NOBLESSE de LA TRINITE-SUR-MER

A la "montre" (réunion de tous les hommes d'armes) de Vannes du 8 septembre 1464 et du 4 septembre 1481, on comptabilise la présence d'aucun noble de La Trinité-sur-Mer. La Trinité-sur-Mer dépendait autrefois de Carnac.

© Copyright - Tous droits réservés.