Web Internet de Voyage Vacances Rencontre Patrimoine Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

Bienvenue chez les Pabuais

PABU

  Retour page d'accueil        Retour Canton de Guingamp  

La commune de Pabu (pucenoire.gif (870 octets) Pabu) fait partie du canton de Guingamp. Pabu dépend de l'arrondissement de Guingamp, du département des Côtes d'Armor (Trégor / Goëlo - Bretagne). 

Boutique de Voyage Vacances Rencontre Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

Boutique de Voyage Vacances Rencontre Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

ETYMOLOGIE et HISTOIRE de PABU

Pabu vient de l’ancien breton « pabu » (évêque), terme désignant autrefois Saint-Tugdual, fondateur présumé du monastère de Tréguier.

Pabu est un démembrement de l'ancienne paroisse primitive de Ploumagoar. La dîmerie des Triviris ou Trivis était au XVIIIème siècle, une des quatre dîmeries de Ploumagoar et possédait une chapelle principale du nom de Pabu. En 1711 et 1712, les habitants de la dîmerie adressent une supplique à Monseigneur l'Evêque, comte de Tréguier. Cette dîmerie devient une paroisse succursale le 14 avril 1747 (soit 35 ans après la supplique) et prend le nom de Pabu en l'honneur de Saint-Tugdual.

En 1673, Pabu est le siège d'une chapellenie dite de Keranré (Keranres en 1532), connu aujourd'hui sous le nom de Kerhré ou La Poterie. Cette chapellenie est à cette époque à la nomination du seigneur de Munehorre (ou Menehorre). Les potiers peuplaient jadis les villages de La Poterie et de Kerez.

La poterie à Pabu (Bretagne).

Pabu (ou Pabu la Poterie) élit sa première municipalité le 29 janvier 1790. Le territoire de Pabu s'est accru le 20 août 1822 de l'enclave de Kergoz (ou Guer-Noz), dépendant de Ploumagoar.

On rencontre les appellations suivantes : Chap. Sainct Pabu (en 1532), Pabu (en 1762), Pabu La Poterie (en 1790).

Note : la commune de Pabu est formée des villages : Traou-Menez-Horre, Kerdel, Kehré, Kerez, Crech-an-Herven, Kermin, Minguével, Rucaër, Calibordo, Munehorre, Kergos, Ilut, Kernevé-Brain, Runevarec, etc... Parmi les villages : Saint-Ildut et Saint-Séverin. 

La poterie à Pabu (Bretagne).

Bretagne : Histoire, Voyage, Vacances, Location, Hôtel et Patrimoine Immobilier

PATRIMOINE de PABU

l'église Saint-Tugdual (XVII-XVIII-XIXème siècle). Il s'agit d'un édifice en forme de croix latine avec chevet et ailes à pans coupés, agrandi entre 1711 et 1782, et restauré en 1826. Cet édifice a succédé à un édifice plus ancien mentionné sous le nom de chapelle Sainct Pabu en 1532. Le bras sud ainsi que le porche sud datent respectivement de 1711 et de 1750. La façade ouest est de 1762. Elle porte les inscriptions suivantes : sur le portail la date de 1750 ; puis sur la façade occidentale : PAR LE GÉNÉRAL DE PABU EN 1762, HONOURE LE BEUF F. ; enfin sur le pignon de la chapelle des fonts : YVES PRIGENT GOUVERNEUR. Elle a été restaurée en 1826. Les autels datent du XVIIIème siècle. La chaire est de 1746 et les fonts baptismaux de 1747. L'église abrite une statue de Saint Quentin, en bois polychrome et datée du XVII-XVIIIème siècle. " Parmi les statues modernes : Saint Tugdual, saint Yves et, saint Quentin, patron des potiers nombreux autrefois et mentionnés dès 1498, disparus aujourd'hui ". A une époque reculée, cette église était le siège d'une chapellenie à la nomination des seigneurs de Munehorre et connue sous le nom de chapellenie de Keranré. Le cimetière renfermait jadis un calvaire qui portait la date de 1622 ;

la chapelle Saint-Séverin (à l'intérieur du manoir de Munehorre). Elle semble datée du XIXème siècle. Elle a été démontée puis transférée au milieu du XIXème siècle du village de Saint-Séverin dans l'enceinte de la propriété de Munehorre. " Elle servait de cellier en 1850 et a été détruite. Un petit oratoire l’a remplacée, au XXème siècle, dans une allée du château " ;

La chapelle Saint-Loup à Pabu (Bretagne).

la chapelle Saint-Joseph (XXème siècle), appartenant à l'Hôpital de Guingamp ;

la croix de Croaz-Hente (1746 ou 1764) ;

le château ou manoir de Munehorre avec son colombier (XVIème siècle), reconstruit en partie (façade Sud) au XVIIIème siècle. Propriété successive des familles Munehorre (au XVème siècle), Trolong (au début du XVIème siècle), Bizien (au milieu du XVIème siècle), Launay (au XVIIIème siècle) et Quelen. Le seigneur de Munehorre avait droit de haute, moyenne et basse justice. Il possédait jadis une chapelle privée : en 1671, on en distingue deux : "un oratoire" et une chapelle  nommée Saint-Pabu. Propriété de Jean Marie Paul André de Launay (au début 1791), puis des familles Quelen (au XIXème siècle), Gouyon de Coipel (ou Coypel), et Jemble (en juillet 1872) ;

Pabu (Bretagne) : château de Munehorre.

le château de Runevarec (XIXème siècle), édifié sur les ruines d'un ancien manoir (XVIIème siècle) qui aurait appartenu entre autre à la famille Allain et à la famille Lojou au moment de la Révolution. Il est occupé aujourd'hui par le lycée rural du Restmeur. Sa chapelle, datée du XIXème siècle, est dédiée à Saint-Loup : on y trouve une statue de Saint Loup, en bois polychrome et datée de 1783. " Siège d’un pardon fréquenté. La chapelle actuelle, de plan rectangulaire avec chevet polygonal, date du XIXème siècle et renferme les statues anciennes de saint Gilles et de saint Loup " ;

Pabu (Bretagne) : château de Runvarec ou Runevarec.

 

Pabu (Bretagne) : château de Runvarec ou Runevarec.

le manoir de Kerhuel (XVIIème siècle), restauré aux XVIIIème et XIXème siècles. Il possédait jadis une chapelle privée : " Edifice rectangulaire du XVIème siècle avec porte d’inspiration encore toute gothique ; désaffecté vers 1937 ". Propriété successive des familles Le Cozic (aux XIVème et XVIème siècles), Allain, sieurs des Poiriers (au XVIIème siècle), Kernezné, Keranflec'h ;

le manoir "Grand Kermin", remanié au XVIIIème siècle. Il subsiste des parties datant du XVème, XVIème et XVIIème siècles. Il possédait jadis un colombier et une chapelle privée dédiée à saint Jacques. Au milieu du XIXème siècle, le Grand Kermin est la propriété des enfants de Paul René de Robien ;

le manoir de Kerhré (1691, 1714 et 1723) ;

la fontaine des Quatre-Ponts (1735-1743). Elle date de la reconstruction du système d'aqueducs de Guingamp, vers 1735-1743 ;

la fontaine de Saint-Maudez ;

Pabu (Bretagne) : fontaîne de Saint-Loup.

la maison du Potier (XVIIIème siècle) ;

la maison de Maudez (1787), remaniée au XIXème siècle ;

les moulins à eau de Kerhé (XIXème siècle), Athanase, Kerhuel, Rukaër ou Milin-ar-Menez, Saint-Séverin, Arhoat, Milin-ar-Pont, Kerhré, Gouiber ar Vilin,.. ;

Pabu (Bretagne) : moulin de Munehorre.

A signaler aussi :

l'hôpital (1911), situé rue de l'Armor et oeuvre de l'architecte Georges Robert Lefort ;

un aqueduc (1743) ;

Pabu (Bretagne) : le pont du Bois de la Roche.

Bretagne : Histoire, Voyage, Vacances, Location, Hôtel et Patrimoine Immobilier

ANCIENNE NOBLESSE de PABU

La seigneurie de Munehorre (ou Munehore) possédait jadis un droit de haute justice (confirmée en 1671), puis de moyenne et basse justice (en 1770). La seigneurie de Munehorre avait dans sa mouvance le manoir de Kerhuel et le manoir du Rucaer. Propriété successive d'Olivier de Munehorre (avant 1416), d'Audren de Munehorre (en 1427), Vincent et Olivier de Munehorre (en 1481), Vincent de Trolong (en 1535), Robert Bizien (en 1556), Jean Bizien (en 1671), François Bizien (en 1690), Marie Gabriel Paul André de Launay (en 1773).

La seigneurie de Minguevel appartenait jadis à la famille Le Chaponier de Kergrist.

A la "montre" (réunion de tous les hommes d'armes) de Saint-Brieuc en 1480 et de Tréguier en 1481, on ne comptabilise la présence d'aucun noble de Pabu. Pabu dépendait à cette époque de Ploumagoar.

© Copyright - Tous droits réservés.