Web Internet de Voyage Vacances Rencontre Patrimoine Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

Bienvenue chez les Laurenanais

LAURENAN

  Retour page d'accueil        Retour Canton de Merdrignac  

La commune de Laurenan (pucenoire.gif (870 octets) Lanreunan) fait partie du canton de Merdrignac. Laurenan dépend de l'arrondissement de Dinan, du département des Côtes d'Armor (Bretagne). 

Boutique de Voyage Vacances Rencontre Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

Boutique de Voyage Vacances Rencontre Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

ETYMOLOGIE et HISTOIRE de LAURENAN

Laurenan vient du breton « lann » (ermitage) et de Ronan, un saint moine venu d'Irlande (au début du VIème siècle), dont les parents auraient été convertis, dit-on, par saint Patrice.

Laurenan est un démembrement de l'ancienne paroisse primitive et gallo-romaine de Mérillac. La seigneurie de Laurenan relève de Moncontour jusqu’en 1622 et passe ensuite au marquisat de Coëtlogon. L'existence à Laurenan d'un lieu-dit" Le Ménéhi " (issu du vieux-breton "minihi"), témoigne de la présence jadis d'un établissement monastique.

Ville de Laurenan (Bretagne).

Sous l'ancien Régime, la paroisse de Laurenan appartient au diocèse de Saint-Brieuc. L'ancienne paroisse de Laurenan avait pour subdélégation Josselin et pour ressort le siège royal de Ploërmel. Durant la Révolution, la paroisse de Laurenan dépendait du doyenné de Merdrignac. Laurenan élit sa première municipalité au début de 1790. Par la loi du 9 avril 1842, son territoire est augmenté de la frairie de Bublion, prise à la commune de Plémet.

On rencontre les appellations suivantes : Laurunan (vers 1330), Par. de Lanregnan (en 1403), Lanrenan (en 1405).

Ville de Laurenan (Bretagne).

Note : la commune de Laurenan est formée des villages : la Cariaudais, le Quincay, l'Erignac, la Sauvagère, Kezvoir, la Bédinière, la Haute-Houssaye, la Ville-Guyomart, Drien, Quevran, la Basse-Houssaye, les Bois-Cochet, Launay-Guin, la Mare, le Chaud-Buisson ou Chaudbuisson, la Ville-au-Pourvois, la Musse, etc ...

Ville de Laurenan (Bretagne).

Bretagne : Histoire, Voyage, Vacances, Location, Hôtel et Patrimoine Immobilier

PATRIMOINE de LAURENAN

l'église Saint-Ronan (1869-1872), qui remplace un édifice du XVème siècle. En forme de croix latine, elle comprend un clocher extérieur, une nef avec bas côtés de 5 travées, un transept et un choeur à chevet polygonal. La première pierre fut bénite le 24 juin 1869 et l’église le 30 avril 1872. Elle fut consacrée le 29 mai 1881. Les plans sont dûs à M. Guépin. Elle abrite une statue en bois polychrome de Notre-Dame de la Couronnée (XVIIème siècle) qui aurait été offerte, selon la tradition, par Louis XIII et Anne d'Autriche, son épouse. Parmi les statues modernes : saint Renan ;

Eglise de Laurenan (Bretagne).

la chapelle de Tertignon (Tertigon ou Certignon) ou chapelle Saint-Yves (1760-1761), dédiée à saint Yves. L'édifice est de forme rectangulaire et comporte un chevet à pans coupés ainsi qu'une sacristie datée de 1760. Sur le faîtage de la chapelle, une ardoise perforée est datée de 1761. La longère sud fut refaite en 1800, ainsi qu’il est indiqué sur une ancienne pierre armoriée. Vendue comme bien national le 8 octobre 1813, elle fut donnée à la fabrique le 16 août 1814.La chaire à prêcher date de 1652. La chapelle abrite plusieurs statues en bois polychrome : saint Yves, saint Méen, saint Emerans et un Christ en Croix. Sur le placître, calvaire daté de 1716 ; et, non loin, fontaine restaurée en 1920 ;

la chapelle Saint-Unet (XVIIIème siècle), dite en 1813 Saint-Donat et restaurée en 1878. Edifice de plan rectangulaire avec chevet à pans coupés. Vendue nationalement, elle fut donnée à la fabrique le 4 février 1815 par Antoine-François Trémaudan, qui l’avait achetée le 8 octobre 1878. Elle a été reconstruite en 1878. Elle abrite les statues anciennes de saint Idunet, saint Donat, saint Hervé ;

le manoir de la Brousse ou Brousse-Jounin ou château de Laurenan (XVème siècle). Cette seigneurie possédait jadis un droit de haute, moyenne et basse justice. Propriété de Louis Jounin (ou Jounyn) en 1514, de François Guern en 1536, et plus tard propriété de M. de Larlan. Le puits date du XV-XVIème siècle ;

le manoir de la Bédinière (XVIIème siècle). Propriété de la famille de la Motte et de la famille de Coetlogon en 1536. Ce manoir est occupé à la fin du XVIIIème siècle par un certain Posnic. En faite, il existait en 1536, deux métairies de la Bedinière : l'une à Julien de Coetlogon et l'autre à Jehan de La Motte ;

le manoir de Launay-Guen (XVIème siècle). Propriété de Jean de La Motte en 1448, de Jacques de La Motte en 1514, Gilles de La Mothe ou Motte en 1536 et Cyprien de La Motte en 1569. Puis propriété des vicomtes de Carné jusqu'à la Révolution ;

Ville de Laurenan (Bretagne) : château.

les maisons des XVIIème et XVIIIème siècles, au bourg, à Kévran, à la Ville-Guyomard, à La Houssaye et au Chabre. La Ville-Guyomard appartenait, en 1514, à Geffroy, sieur de Coetlogon, puis en 1536, à Alain de Coetlogon ;

le calvaire de la chapelle Saint-Yves (1716) ;

la croix du bourg (haut moyen âge) ;

la croix monolithe (XII-XIIIème siècle), située aujourd'hui sur le placitre de l'Eglise Saint-Ronan. Elle se trouvait jadis dans l'ancien cimetière ;

la croix monolithe du Moulin-Neuf (XVIIIème siècle) ;

les deux croix de Tertigon (1603 et 1716) ;

la croix du Chêne du Bée (1662) ;

la croix de Quévran. Elle porte les dates de 1793 et de 1914 ;

la fontaine Saint-Méen (1669) ;

2 moulins à eau : de La Houssaye, du Bourg ;

Ville de Laurenan (Bretagne) : la gare.

Bretagne : Histoire, Voyage, Vacances, Location, Hôtel et Patrimoine Immobilier

ANCIENNE NOBLESSE de LAURENAN

Lors de la réformation de 1426, sont mentionnés plusieurs nobles de Laurenan : Eon de La Motte (et Jehan, son fils), Jahin Tual, Perrot Le Texier, Olivier Faramus, Haudouin de Quelouyt, Louis Joham, la déguerpie Guilletin Boulet. D'autres personnes se disent nobles : Eon Le Corgne, Jahin Mallart et la déguerpie Thomas Mallart.

Lors de la réformation du 10 janvier 1448, sont mentionnés plusieurs nobles de Laurenan : Jean de La Motte (sieur de Launay-Guen et de la Bedame), Louis Jounyn ou Jounin, Jehan Le Corgne, Hardouin de Quilleuc, Guillotte Mauvoisin, Olivier Faramus, Alain Le Teixer ou Texier, Jean Le Corgne et Eon Riou (métrayer à Pierre de La Vallee à Chantemele).

Lors de la réformation du 27 mai 1536, sont mentionnées plusieurs maisons nobles de Laurenan : Launay-Guen (à Gilles de La Motte), la Bedinière (à Julien de Coetlogon), la Brousse (à François Guern), une autre Bedinière (à Jehan de La Motte), la Ville-Guyomard (à Alain de Coetlogon), la Hormanière (à Julien de Coetlogon).

A la "montre" (réunion de tous les hommes d'armes) de Saint-Brieuc de 1480, on comptabilise la présence de 4 nobles de Laurenan :

Louis LE BORGNE (17,5 livres de revenu) : excusé comme appartenant à une compagnie d'ordonnance ;

François DE LA MOTTE (200 livres de revenu) : porteur d'une brigandine et comparaît en archer ;

Yves DU QUELENEUC (20 livres de revenu) : porteur d'une brigandine et comparaît en archer ;

Jehan JOUNIN (90 livres de revenu) : excusé comme appartenant à une compagnie d'ordonnance ;

© Copyright - Tous droits réservés.