Web Internet de Voyage Vacances Rencontre Patrimoine Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

Bienvenue chez les Hémonstoiriens

HEMONSTOIR

  Retour page d'accueil        Retour Canton de Loudéac  

La commune de Hémonstoir (pucenoire.gif (870 octets) Henvoustoer) fait partie du canton de Loudéac. Hémonstoir dépend de l'arrondissement de Saint-Brieuc, du département des Côtes d'Armor (Bretagne). 

Boutique de Voyage Vacances Rencontre Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

Boutique de Voyage Vacances Rencontre Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

ETYMOLOGIE et HISTOIRE de HEMONSTOIR

Hémonstoir vient du breton « hen » (vieux ) et de « mostoer » (monastère).

Hémonstoir est un démembrement de l'ancienne paroisse primitive de Neulliac (Morbihan). Il s'agit, semble-t-il, d'une fondation monastique, car elle était désignée autrefois sous le nom de Le-Haut-Monstoir. Hémonstoir (Henmonstoer) est une ancienne trève de la paroisse de Neulliac, mentionnée dès 1428. Elle a, semble-t-il, fait partie primitivement de la paroisse de Saint-Caradec (jusqu'en 1283). Elle dépendait, sous l'Ancien Régime, de l’évêché de Quimper, de la subdélégation de Pontivy, et ressortissait au siège royal de Ploërmel.

 Ville de Hémonstoir (Bretagne).

Durant la Révolution, la paroisse d'Hémonstoir dépendait du doyenné de Loudéac. Hémonstoir est érigée en commune en 1790. Par la loi du 17 mars 1890, Hémonstoir se voit attribuer une parcelle non cadastrée revendiquée aussi par Croixanvec (Morbihan). Lors des nominations aux succursales en 1803, pour Hémonstoir, le préfet refuse Guillaume Jamin, 41 ans, sous prétexte « qu'il est notoire, que ce prêtre ai fait partie des bandes de rebelles et qu'il est imprudent non seulement de le mettre à la tête d'une paroisse, mais qu'il serait même utile de l'éloigner du canton ». A quoi l'évêque répond que « M. Jamin n'a jamais servi dans les bandes de rebelles, mais s'est au contraire caché durant les troubles et, qu'après avoir été arrêté là où il se cachait, il a souffert longtemps la réclusion. Du reste, c'est un très bon ecclésiastique, que réclame Hémonstoir », aussi maintient-il définitivement sa nomination.

On rencontre les appellations suivantes : Henmonstoer (en 1428), treffve de Mouster (en 1535-1536), Hemontoir (en 1669), Henmonstoer (en 1670), Hemonstoir (en 1670), Hémoustoir (en 1801), Hémonstoir (confirmée en 1862).

Note : la commune de Hémonstoir est formée des villages : Réguly, Pénouédo, Cosquer, Guerdanguy, Bois-Hirgoat, Hirgoat, la Gravelle, le Grand-Téno, le Hinguet, Coatmisian, le Hambont, Sémanville, Kermaria, etc...

Bretagne : Histoire, Voyage, Vacances, Location, Hôtel et Patrimoine Immobilier

PATRIMOINE de HEMONSTOIR

l'église Saint-Arnoult ou Saint-Arnoul (1582), ancienne chapelle érigée par la famille Le Clerc (épouse Renée Thomas). L'église est en forme de croix latine. L'autel latéral Sud de l'église abrite une plaque portant l'inscription "Honorable homme Le Clerc et Demoiselle Renée Thomas sa femme ont faict faire la présente chapelle en l'an 1582". L'église actuelle est partiellement reconstruite en 1780. L'aile sud date de 1582. Le choeur et l'aile nord datent de 1780. Le choeur et le transept, moins élevés que la nef, en sont séparés par un mur diaphragme. La nef et la tour datent de 1860 : elles ont été reconstruites en moellons et schiste de Saint-Guen. Les plans en furent dressés par M. Guépin, le 10 juin 1859, et les travaux adjugés le 31 mars 1860 à M. Toussaint Dagorne, maître maçon, de Mûr, Louis Le Bigot, charpentier, d'Hémonstoir, et Louis André, charpentier, de Saint-Caradec. L'autel latéral, en bois polychrome et daté du XVIIème siècle, présente trois statues : le Christ sur la Croix, entouré de saint François d'Assise et de sainte Anne. On y voit un tableau intitulé " Saint-Rosaire ", oeuvre de Marthy et qui date de 1606 (signé MARTHY, 1606). L'église abrite les statues en bois polychrome de saint Arnoult (XVIème siècle), de sainte Marguerite (XVIème siècle) et de la Vierge à l'Enfant (XVIIème siècle). En 1939, sont mentionnées une Pièta (XVIème siècle), un Père Eternel tenant un Crucifix (XVIème siècle), et une statue de sainte Brigitte avec inscription : B. FRABOULET ME F. F. STE BRIGITTE ; 

l'ancienne chapelle Saint-Gonéry, aujourd'hui détruite ;

la croix située près du cimetière ;

la croix située sur la place du bourg, derrière l'église ;

le calvaire de Coëtmizian (XVIIIème siècle) ;

le calvaire situé sur le placitre de l'église Saint-Arnoult (XVIIème siècle) ;

la fontaine Saint-Arnoult (XVIIème siècle), située rue du Général-de-Gaulle. Elle a été restaurée au XIXème siècle ;

la fontaine des Trois-Fontaines (XVII-XVIIIème siècle). Elle possède trois niches ;

le moulin à eau de Belle-Isle. Ce moulin est converti en minoterie dans les années 1930 ;

A signaler aussi :

la rigole d'Hilvern (1828-1838) ;

Bretagne : Histoire, Voyage, Vacances, Location, Hôtel et Patrimoine Immobilier

ANCIENNE NOBLESSE de HEMONSTOIR

A la "montre" (réunion de tous les hommes d'armes) de Saint-Brieuc en 1480 et de Tréguier en 1481, on ne comptabilise la présence d'aucun noble de Hémonstoir. Hémonstoir faisait jadis partie de la paroisse de Neulliac.

© Copyright - Tous droits réservés.