Web Internet de Voyage Vacances Rencontre Patrimoine Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

Bienvenue chez les Collinéens

COLLINEE

  Retour page d'accueil        Retour Canton de Collinée  

La commune de Collinée (pucenoire.gif (870 octets) Koedlinez) est chef lieu de canton. Collinée dépend de l'arrondissement de Dinan, du département des Côtes d'Armor (Bretagne). 

Boutique de Voyage Vacances Rencontre Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

Boutique de Voyage Vacances Rencontre Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

ETYMOLOGIE et HISTOIRE de COLLINEE

Collinée vient du breton « coet » (bois) et « linek » (linière).

Collinée est un démembrement des anciennes paroisses primitives de Plessala et de Plénée dont dépendait le territoire de Gouray.

Ville de Collinée (Bretagne).

C'est à l'occasion d'une cession de dîmes à l'abbaye de Boquen par le recteur du Gouray, en 1242, qu'est mentionné pour la première fois le nom de Collinée. Au bourg de Coeslinais se tenait tous les vendredis un marché fondé par lettres du duc Jean V en date du 11 février 1433 en faveur de Jean de Beaumanoir, seigneur du Bois de la Motte (Du Paz, p. 720).

Ville de Collinée (Bretagne).

Sous l'Ancien Régime, Collinée ou Coelinée est une paroisse succursale de celle du Gouray. Durant la Révolution, la paroisse de Collinée dépend du doyenné de Gouray. Elle élit sa première municipalité au début de 1790. Par ordonnance épiscopale du 1er septembre 1952, la cure décanale du Gouray est transférée à Collinée. Collinée est érigé en paroisse en 1804 et son territoire s'est agrandi à deux reprises :

du village de Saint-Mirel en le Gouray (arrêté du 24 octobre 1823) ;

des villages de Saint-Thia, Launay-Moussu, la Viette, les Mintes et les Bignons en Saint-Gouéno (loi du 17 mai 1856).

 Ville de Collinée (Bretagne).

Le village de Saint-Thia (Saint-Quiac ou vile de Seint Queau) est mentionné en 1255, comme dépendance de l’abbaye de Boquen ou Bosquen (Anc. év. III, 246 et 285).

On rencontre les appellations suivantes : Coithlinex (en 1242), Coetlines (en 1247), Coeslineis (en 1433), Coeslinez (en 1514), Couetlineix (en 1535), Couelligneix (en 1549), Collinée (en 1588, en 1591).

Ville de Collinée (Bretagne).

Note : la commune de Collinée est formée des villages : le Haubert, le Rusé, la Hibetière, le Petit-Maupas, le Bourgneuf, Saint-Mirel, Launay-Messu, Lépinette, la Cour-Neuve, la Viette, Saint-Thia, etc ...

Eglise de Collinée (Bretagne).

Bretagne : Histoire, Voyage, Vacances, Location, Hôtel et Patrimoine Immobilier

PATRIMOINE de COLLINEE

l'église Saint-Guillaume (XVème siècle), reconstruite en 1845-1848 (sur les plans de l'architecte Le Breton) et en 1894. Elle comprend une nef avec bas côtés de six travées, un transept non débordant et un choeur. L’édifice actuel date du XIXème siècle. En 1819, une partie de l’église s’étant effondrée fut réparée tant bien que mal ainsi que l’indique encore la date de 1820 au-dessus du porche de la tour, porche du XVème réemployé. Sur la face sud de la tour se lit le nom de PIERRE BASSET. En 1845, d’après les plans de M. Le Breton, architecte, approuvés le 22 mars, l’on procéda à la reconstruction de l’église, à l’exception du clocher. Les travaux, adjugés le 6 mai 1845 à MM. Conté, Richard et Le Comte devaient être terminés le 29 septembre 1846 et ne l’étaient pas encore en 1849 bien que l’église eut été bénite le 30 juillet (mai ?) 1848. Il y eut procès et transaction en 1850 à la suite d’un arbitrage rendu par M. Le Pécheur Bertrand, architecte-expert. Le 22 janvier 1891, le conseil général vota un secours pour la restauration de l’église, restauration exécutée en 1894 par M. Isidore Le Forestier sur les plans de M. Le Guerrannic. Enfin, en 1911, la couverture fut refaite et les fenêtres modifiées, travaux exécutés par M. Moisan, entrepreneur, sur plans de M. Faure, architecte. Parmi les statues modernes : saint Guillaume (R. Couffon). Le porche du XVème siècle provient de l'ancienne chapelle connue sous le nom de Saint-Laurent-des-Bois. La date de 1820, que l'on peut lire au-dessus du portail, est une date concernant l'ancien édifice. La porte à pilastres et le fronton datent de la fin du XVIème siècle. Une tour est datée de 1615 ;

Eglise de Collinée (Bretagne).

 

Eglise de Collinée (Bretagne).

la chapelle Sainte-Eugénie (1875), située à Saint-Thia et édifiée par l'abbé Rondel en remplacement d'une ancienne chapelle ;

l'ancienne chapelle de Saint-Thia, aujourd'hui en ruines ;

la croix de Saint-Thia ;

la croix de Jeanne Even (1744) ;

la croix de la Viette ;

la croix du Carrefour (1717), située rue Neuve et rue Simon d'Estienne. Elle porte la date de 1717 et l'inscription "Lorant Vetel" ;

la fontaine de la Rance, située au Cas-de-la-Plesse ;

la maison Plesse (XVIIème siècle), située rue Simon-d'Estienne et édifiée par la famille Plesse. La date de 1637 est gravée sous le toit. On y trouve une tourelle ;

la maison, aujourd'hui mairie (1756) et anciennement à la famille Ruello comme l'indique une inscription "FR. RUELLO-1756" ;

l'ancien hôtel, situé face à la mairie ;

2 moulins à eau, celui de Poche et de la Rance ;

Ville de Collinée (Bretagne).

A signaler aussi :

un puits du XVIIème siècle, situé au n° 5 rue Simon d'Estienne ;

Ville de Collinée (Bretagne).

Bretagne : Histoire, Voyage, Vacances, Location, Hôtel et Patrimoine Immobilier

ANCIENNE NOBLESSE de COLLINEE

Sous l'Ancien Régime, la seigneurie de Collinée dépend du domaine royal de Jugon et appartient à la famille Talhouet de Bonamour.

A la "montre" (réunion de tous les hommes d'armes) de Saint-Brieuc en 1480 et de Tréguier en 1481, on ne comptabilise la présence d'aucun noble de Collinée.

Ville de Collinée (Bretagne).

© Copyright - Tous droits réservés.