Web Internet de Voyage Vacances Rencontre Patrimoine Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

Bienvenue chez les Trévoltois

LE TREVOUX

  Retour page d'accueil        Retour Canton de Bannalec  

La commune du Trévoux (pucenoire.gif (870 octets) An Treou) fait partie du canton de Bannalec. Le Trévoux dépend de l'arrondissement de Quimper, du département du Finistère (Bretagne). 

Vous possédez des informations historiques sur Le Trévoux, vous souhaitez les mettre sur le site infobretagne, contactez-moi par mail (voir page d'accueil)

Boutique de Voyage Vacances Rencontre Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

Boutique de Voyage Vacances Rencontre Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

ETYMOLOGIE et HISTOIRE du TREVOUX

Le Trévoux vient du breton "treb" (hameau).

La paroisse de Le Trévoux (Treuuou) est mentionnée au XIIème siècle. Elle est née d'un démembrement de la paroisse primitive de Bannalec et/ou d'un démembrement de la paroisse primitive de Riec (Riec-sur-Belon). Un village de Bannalec à la limite du Trévoux, se nomme Kerantrévoux (le village du Trévoux). La paroisse du Trévoux dépendait autrefois de l'ancien évêché de Cornouaille.

On rencontre les appellations suivantes : Plebs Treuuou (en 1161), Trevou (en 1220), Treffou (en 1426 et 1535).

Bretagne : Histoire, Voyage, Vacances, Location, Hôtel et Patrimoine Immobilier

PATRIMOINE du TREVOUX

l'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul (vers 1500, XVIII-XIXème siècle), édifiée par l'abbé Desportes. L'église est restaurée en 1753 et 1757. L'édifice actuel comprend une nef de cinq travées avec bas-côtés et un choeur accentué accosté de deux sacristies. On distingue deux campagnes : les quatre premières travées de la nef datent du XVIème siècle et la dernière travée date du XVIIIème siècle (deux des piliers portent d'ailleurs les dates de 1748 près du choeur, et 1753). Le choeur et les sacristies ont été édifiés en 1898. Le retable date du XVIIème siècle. Dans le retable sud, on peut voir un tableau allégorique du rattachement de la Bretagne à la France, oeuvre de Philippe et qui date de 1759. La chaire à prêcher date du XVIIIème siècle. Sur la porte située au fond du porche et datée de 1678, un panneau, divisé en deux parties, représente saint Pierre portant des clefs et le Baptême de Notre Seigneur par Saint Jean. L'église abrite les statues de saint Pierre, saint Paul, saint Jean-Baptiste, sainte Catherine, saint Sébastien, saint Christophe, un saint évêque en pierre du XVIème siècle et un Crucifix ;

la chapelle Saint Corentin. Il s'agit d'un édifice moderne en forme de croix latine avec chevet à pans coupés. Un bénitier date de 1783. La chapelle abrite les statues de saint Corentin (XVIIème siècle), Notre-Dame de Quelven (Vierge-Mère), Notre-Dame des Fleurs (Vierge-Mère), saint Antoine en ermite, saint Léger en évêque et sainte Appoline ;

la chapelle Notre-Dame-de-Pitié ou de Kerduté (XVIème siècle). Cette chapelle desservait les villages de Kerduté et de Kevran. Il s'agit d'un édifice en forme de croix latine. Sur le pignon ouest, se trouve un escalier d'accès au beffroi. La chapelle abrite les statues de Notre-Dame de Pitié, sainte Trinité, saint Pierre en pape, saint Michel, saint Denis en évêque et saint Alar en évêque ;

l'ancienne chapelle Saint Sébastien. On y trouvait quelques statues anciennes : sainte Véronique, sainte Catherine, saint Yves, saint Jean, saint Christophe et Notre-Dame de Kergornet ;

l'ancienne chapelle Saint-Herbot, aujourd'hui disparue (transportée, semble-t-il, à Léchiagat). Il s'agissait d'un édifice du XVIème siècle en forme de croix avec faux transept dont les ailes étaient séparées du vaisseau par deux arcades chacune. Sur le pignon ouest, se trouvait un petit clocheton amorti par une flèche octogonale. Les trois autels de pierre ont été transférés en 1957 à la chapelle Notre-Dame de la Paix au Pouldu ;

l'ancienne chapelle des Soeurs de l'Immaculée Conception, située jadis à Lanorgard ; 

le calvaire de la chapelle Notre-Dame-de-Pitié (1562) ;

la croix de Kerduté (1676) ;

d'autres croix ou vestiges de croix : la Croix-de-Logan (1903), la croix de Pont-Trévoux (1910), la croix du cimetière du Trévoux (XIXème siècle) ; 

l'ancien manoir de Lanorgard (1724), édifié sur l'ancienne demeure de Jean Briant (en 1688) ;

les remparts de Lanorgard (XVI-XVIIème siècle) ;

la fontaine Saint-Herbot (XVIIème siècle) ;

le lavoir couvert (XIXème siècle) ;

le moulin à eau du Vieux-Trévoux, de Trévous-Bras, d’Enbas, d’Enhaut ;

A signaler aussi :

le menhir de Laniscar (époque néolithique) ;

le dolmen de Goalichet ;

les vestiges gallo-romains de Beuz, de Kerbonit et de Beuz-an-Dourdu ;

Bretagne : Histoire, Voyage, Vacances, Location, Hôtel et Patrimoine Immobilier

ANCIENNE NOBLESSE du TREVOUX

A la "Montre" de l'Evêché de Cornouailles de l'an 1481 qui s'est tenue à Carhaix les 4 et 5 septembre, revue militaire à laquelle tous les nobles devaient participer munis de l'équipement en rapport avec leur fortune, les nobles suivants du Trévoux (Tresvou) étaient présents :

Yvon Donvers, archer en brigandine ;

Michel Kerlouarnec, archer en brigandine.

(à compléter)

© Copyright - Tous droits réservés.