Web Internet de Voyage Vacances Rencontre Patrimoine Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

Bienvenue chez les Brivetains

SAINTE-ANNE-SUR-BRIVET

  Retour page d'accueil          Retour Canton de Pontchâteau  

La commune de Sainte-Anne-sur-Brivet (bzh.gif (80 octets) Santez-Anna-ar-Brived) fait partie du canton de Pontchâteau. Sainte-Anne-sur-Brivet dépend de l'arrondissement de Saint-Nazaire, du département de Loire-Atlantique. 

Vous possédez des informations historiques sur Sainte-Anne-sur-Brivet, vous souhaitez les mettre sur le site infobretagne, contactez-moi par mail (voir page d'accueil)

Boutique de Voyage Vacances Rencontre Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

Boutique de Voyage Vacances Rencontre Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

ETYMOLOGIE et HISTOIRE de SAINTE-ANNE-SUR-BRIVET

Sainte-Anne-sur-Brivet tire son nom de Sainte Anne (patronne de la Bretagne) et du cours d'eau qui traverse la commune, le Brivet.

Le 26 novembre 1679, Armand de Cambout (duc de Coislin dès 1663, et époux de Magdeleine de Halgouët de Kergrec'h), fait don d'une lande à la frairie de Brivé, pour y fonder une chapellenie dédiée à Sainte Anne. Suite à l'accord ratifié le 17 mars 1685 par Gilles de Beauveau, évêque de Nantes, la chapelle est édifiée et bénie le 1er mai 1685 par le recteur Robert Dallivert. Toutes les terres relevaient du duché de Coislin. Tragouet en Saint-Anne de Campbon est acquis comme bien national par les familles Meignen et Huard, puis revendu à la famille d'Alfred Lallié (historien).

Le village fait parti de la paroisse de Campbon jusqu'en 1875 (loi du 6 décembre 1875), date à laquelle la commune est fondée sous le nom de Sainte-Anne-de-Campbon : elle appartient alors au canton de Savenay (jusqu'en 1980). C'est en 1980 (décret du 31 décembre 1979) que la commune prend son nom actuel de Sainte-Anne-sur-Brivet et est rattachée au canton de Pontchâteau. La paroisse est créée en 1876.

Note 1 : les principaux villages de la commune de Sainte-Anne-sur-Brivet sont : Coisnongle, Hessin, Pacazet, Champ Blanc, Tucaudais, Bécigneul, Tragouet, Balasson et le domaine de La Sublaire. En 1850, La Sublaire appartient à Albert Havard, et Le Séry appartient à Auguste Baron.

Note 2 : liste non exhaustive des maires de la commune de Sainte-Anne-sur-Brivet : Glotin François (en 1876), Tredret François (en 1879), Glotin François (en 1888), Tregret François (en 1896), Didier Le Clerc (en 1899), Blain François (en 1908), Jean Morice (en 1912).  

Bretagne : Histoire, Voyage, Vacances, Location, Hôtel et Patrimoine Immobilier

PATRIMOINE de SAINTE-ANNE-SUR-BRIVET

l'église Saint-Anne (1860). Cette église est consacrée le 26 juillet 1897 ;

la chapelle Saint-Lomer (X-XVIIIème siècle). Cette chapelle aurait été édifiée vers 900 par une communauté de moines venue de Chartres et disciples de saint Lomer (ou Laumer ou L'Homer). Saint Lomer ou Laumer, fils d'un laboureur, est né au VIème siècle, près de Chartres. Il aurait été l'ami de saint Victor. Le saint est représenté tenant à la main une crosse d'abbé. La chapelle est incendiée durant la Révolution et restaurée par la suite. La Pietà, en pierre polychrome, date du XVIème siècle ;

la chapelle Sainte-Anne (1923-1925), située rue de la Chapelle. Une première chapelle, fondée par Armand de Cambout, est édifiée en 1685 à l'initiative du prêtre Cran, de La Turcaudais. On y voyait jadis les armoiries du seigneur de Coislin. L'édifice est incendié en 1794 et en 1893, puis restauré. La chapelle est ensuite démolie en 1923 avant d'être reconstruite. La chaire extérieure date de 1925 : elle se trouve accolée à la façade sud de la chapelle ;

la croix en fonte (1870), située à La Grand-Ville ;

la croix en fer forgé (1785), située à La Guérie ;

le calvaire (1895-1947). Le calvaire primitif, édifié en 1852, avait été détruit par une tempête, puis restauré en 1895 ;

le manoir du Guignaud (XV-XVIème siècle). Propriété de Jehan Parajaud, seigneur de Guignio (en 1510), de Jehanne de La Poueze (seconde moitié du XVIème siècle), de Geneviève Loaisel, épouse de Claude Bertho ou Berthault (seigneur de La Bossère). Ce manoir possédait jadis une chapelle privée. On 1761, on mentionne un Julien-François Berthault de la Bossère, fils de Claude Berthault de la Bossère. A noter qu'il existait jadis un prieuré appelé "du Guinaud" et fondé sur le territoire de la Limouzinière par les moines de Saint-Philbert vers le milieu du XIème siècle. On mentionne aussi un René Parajaud en 1466 : il répare alors les orgues de la cathédrale de Nantes ;

la fontaine Sainte-Anne située à La Nuble ;

A signaler aussi :

le lavoir et le gué (XVII-XVIIIème siècle) ;

le four à pain (XIXème siècle), situé à La Barre ;

Bretagne : Histoire, Voyage, Vacances, Location, Hôtel et Patrimoine Immobilier

ANCIENNE NOBLESSE de SAINTE-ANNE-SUR-BRIVET

(à compléter)

© Copyright - Tous droits réservés.