Web Internet de Voyage Vacances Rencontre Patrimoine Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

Bienvenue chez les Saint-Rivoaliens

SAINT-RIVOAL

  Retour page d'accueil        Retour Canton de Pleyben  

La commune de Saint-Rivoal (pucenoire.gif (870 octets) Sant Riwal) fait partie du canton de Pleyben. Saint-Rivoal dépend de l'arrondissement de Châteaulin, du département du Finistère (Bretagne). 

Vous possédez des informations historiques sur Saint-Rivoal, vous souhaitez les mettre sur le site infobretagne, contactez-moi par mail (voir page d'accueil)

Boutique de Voyage Vacances Rencontre Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

Boutique de Voyage Vacances Rencontre Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

ETYMOLOGIE et HISTOIRE de SAINT-RIVOAL

Saint-Rivoal (Riwall) vient de « ri » (roi) et de « wal » (valeur).

Sous l'Ancien Régime, plusieurs domaines du territoire de Saint-Rivoal sont la propriété des cisterciens de l'abbaye du Relec à Plounéour-Ménez (domaines de Kernevez, Linguez, Roquinarch, Pennangoarimic, du bourg), de la commanderie de l'ordre de Malte à La Feuillée (domaines de Bodingar et Glugeau Bras) et de l'abbaye de Daoulas. D'autres villages dépendent de petites seigneuries comme la seigneurie de Squiriou en Brasparts.

Ancienne trève de la paroisse de Brasparts (dépendant de l'évêché de Cornouaille) jusqu’à la Révolution, Saint-Rivoal est érigé en paroisse en 1837 et en commune en 1925. Le territoire de Saint-Rivoal est amputé en 1851 du secteur de Botcador, rattaché à Botmeur.

On rencontre les appellations suivantes : Treff de Sainct Dryual (en 1426), Sainct Rivoal (en 1535). 

Bretagne : Histoire, Voyage, Vacances, Location, Hôtel et Patrimoine Immobilier

PATRIMOINE de SAINT-RIVOAL

l'église Saint-Rivoal (1838-1843). L'édifice est en forme de croix latine avec clocher-mur. Le chevet est à l'extérieur à pans coupés : mais à l'intérieur, un coffrage en bois donne au choeur une forme circulaire. Le maître-autel et le retable datent du XVIIIème siècle. Les fonts baptismaux, à deux cuves ovales, portent l'inscription "M : M : Larer : R : 1661 : Y. Queinec. F.". L'église abrite les statues de la sainte Trinité, saint Rivoal (en prêtre), saint Corentin, saint Yves, saint Sébastien, saint Pierre, saint Jean Baptiste, saint Dominique, sainte Appoline, saint Guénolé (en bois polychrome, datée du XVIIème siècle, H. 1,20 m, l'abbé est mitré en chape) et la Vierge-Mère ;

la chapelle Saint-Michel (1672), fondée par un seigneur de Kermabon, et restaurée en 1821 et 1892 ;

le calvaire du cimetière (1525), restauré en 1811 ;

d'autres croix ou vestiges de croix : Kernévez (Moyen Age), une croix de 1913 ;  

l'écomusée des Monts d’Arrée (1702) encore appelé "maison Cornec". Il s'agit d'un ensemble de bâtiments représentatif d'un modèle d'architecture rurale du début du XVIIIème siècle. L'un des bâtiments, qui présente une avancée en façade, est daté de 1702 et a été restauré au XIXème siècle. Sur un linteau on distingue l'inscription gravée Y. Cornec : A.(B)ROU(STAL). (Yvon CORNEC : 1668-1728. Anna BROUSTAL, son épouse : 1664-1726. Mariés le 18 février 1688). Entre autres bâtiments (habitation, écurie, grange, bergerie,...), on trouve deux fours à pain datés de 1870 ;

A signaler aussi :

le menhir de Roquinarc'h (époque néolithique) ;

l'ancien camp romain, situé au village de Stumenven ;

Bretagne : Histoire, Voyage, Vacances, Location, Hôtel et Patrimoine Immobilier

ANCIENNE NOBLESSE de SAINT-RIVOAL

(à compléter)

© Copyright - Tous droits réservés.