Web Internet de Voyage Vacances Rencontre Patrimoine Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

Bienvenue

PLOREC-SUR-ARGUENON

  Retour page d'accueil        Retour Canton de Plélan-le-Petit  

La commune de Plorec-sur-Arguenon (bzh.gif (80 octets) Ploareg) fait partie du canton de Plélan-le-Petit. Plorec-sur-Arguenon dépend de l'arrondissement de Dinan, du département des Côtes d'Armor (Bretagne). 

Boutique de Voyage Vacances Rencontre Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

Boutique de Voyage Vacances Rencontre Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

ETYMOLOGIE et HISTOIRE de PLOREC-SUR-ARGUENON

Plorec-sur-Arguenon vient de « ploe » (paroisse) et de « goarec » (courbe, décrite par l'Arguenon).

Plorec est une ancienne paroisse primitive qui englobait jadis outre le territoire actuel de Plorec-sur-Arguenon, ceux de Lescouët-Jugon (aujourd'hui en Jugon) et Bourseul (la moitié sud).

Plorec-sur-Arguenon est cité dans un acte de Jean de la Grille, évêque d'Alet puis Saint-Malo, daté de 1150 environ ; il parle d'"ecclesia Sancti Petri de Ploresco". Le nom de Plorec-sur-Arguenon (Ploarec) apparaît aussi au XIIIème siècle. En effet, deux actes de 1214 et de 1239 font état de la concession à l'abbaye de Boquen, par le seigneur du Châtelier, en Eréac, de quatre "mines" de froment sur les rentes en nourriture qu'il possède à Plorec.

Ville de Plorec-sur-Arguenon (Bretagne).

Sous l'ancien Régime, Plorec-sur-Arguenon est une paroisse du diocèse de Saint-Malo et a pour succursale Lescouët (depuis Lescouët-Jugon). L'ancienne paroisse de Plorec-sur-Arguenon relevait de la subdélégation de Lamballe et du ressort de Jugon. La cure était à l'alternative. Plorec-sur-Arguenon élit sa première municipalité au début de 1790. Par l'ordonnance du 6 décembre 1827, Plorec cède à Bourseul le village de l'Hôtellerie en échange de la grande chênaie du Bois-Bily et du château du Bois-Adam.

Certains lieux-dits tels que le village du Temple semblent révéler la présence des Templiers et/ou des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem (possession de la commanderie de Lannouée, en Yvignac).

On rencontre les appellations suivantes : ecclesia Sancti Petri de Ploresco (vers 1150), Ploarec (en 1214, en 1239), Eccl. de Plorec (vers 1330), Par. S. Petri de Plourec (en 1380). Le nom de la commune devient Plorec-sur-Arguenon par décret du 10 mai 1954.

Note : la commune de Plorec est formée des villages : la Villehate, Tréhemneuc, la Villebriand, le Temple, etc ... Parmi les villages : Le Temple-ès-Saulneufs, relevant autrefois de la Nouée.

Ville de Plorec-sur-Arguenon (Bretagne) : école de la Tourelle (1937).

Bretagne : Histoire, Voyage, Vacances, Location, Hôtel et Patrimoine Immobilier

PATRIMOINE de PLOREC-SUR-ARGUENON

l'église Saint-Pierre (1888-1893). Elle comprend une nef avec bas côtés de six travées, plus celle du clocher encastré, terminée par une abside circulaire. Due aux plans de M. Le Guerrannic, sa première pierre est bénite en 1888 et l’édifice le 17 juin 1893. La cuve baptismale date du XVème siècle. L'église renferme dans le mur de la chapelle des fonts baptismaux, au sud du clocher, un gisant appartenant à une dame dont le vêtement est brodé des blasons mi-parti de Plorec-sur-Arguenon et de Broustal. L'église abrite les statues de saint Roch, saint Pierre, saint Jean-Baptiste, la Vierge à l'Enfant, et saint Antoine de Padoue. Cette dernière est curieuse. Par-dessus sa robe de bure, le saint porte une étole et tient un ciboire. Probablement y avait-il autrefois un mulet agenouillé. Non loin est le tableau des indulgences accordées par le pape Alexandre VII à la confrérie de Saint-Antoine de Plorec, signées du vicaire général de Saint-Malo et datées du 20 mai 1661 (R. Couffon). Mobilier moderne de Le Merle ;

Eglise de Plorec-sur-Arguenon (Bretagne). Eglise de Plorec-sur-Arguenon (Bretagne).

les anciennes chapelles aujourd'hui disparues : - la chapelle Saint-Jean, située jadis dans le cimetière. Il reste une belle croix monolithe. - la chapelle Sainte-Marguerite, près de Cariguet. Petit édifice rectangulaire avec chevet à pans coupés et clocheton au milieu. Il date en majeure partie du XVIème siècle. - la chapelle ès Bodin. Elle n’était déjà plus desservie en 1769. - la chapelle du Plessis-Plorec, dite désaffectée en 1940. Edifice rectangulaire avec chevet arrondi datant du XVIème siècle. A l'extérieur, écu Renaissance portant en écartelé au I de Trémigon, au II de la Bouexière, au III fruste, au IV Bernier ? (R. Couffon) ;

la croix de Tréhenneuc (XVIIIème siècle), située à l'entrée du village ;

les deux croix de l'ancien cimetière (XVIIème siècle), situées de part et d'autre de l'église ;

le manoir du Plessis-Boixière (XVème siècle) ;

le manoir de Carriguet (XVème siècle), propriété de la famille Du Guesclin, puis de la famille Marbeuf ;

le manoir du Bois-Adam ou Boisadam (XVII-XVIIIème siècle). Il appartenait, à l'origine, à la famille de ce nom. Propriété de Charles du Boisadam en 1480 ;

l'ancien château de Boisbilly ou Bois-Bily, aujourd'hui disparu. C'était jadis le château seigneuriale de Plorec. Il possédait un droit de haute, moyenne et basse justice. En 1277, au mois de juin, l'accord entre le prieur de Léhon et Olivier du Chalonge est confirmé "o le seiaux à monsor Alain du Boisbilly, chevalier, sénéchal de Rennes". En 1369, Henri de Boisbilly est archer à la montre de Jean de Beaumanoir, à Saint-lô, avec "Perrot de Quoitbily, escuier". En 1379, le 1er mai, Jehan du Boisbilly assiste à la montre d'Olivier de Clisson. Cette montre a lieu à la bastide de Saint-Gouesnou, près de Brest. Le 28 avril 1381, Geoffroi du Boisbilly ratifie, à Lamballe, le traité de Guérande. En 1418, le duc de Bretagne fait compter 12 livres à Olivier du Boisbilly, qui le suit dans son voyage en France. Au XVme siècle, deux Boisbilly sont portés au compte de Mauléon, trésorier d'Espagne. En 1437, Olivier du Boisbilly prête serment de fidélité au duc de Bretagne. Jean du Boisbilly, sieur du Bois-Mottay, est archer dans l'armée de Bouillé, lieutenant général en Bretagne. En 1780, la terre du Boisbilly appartient à M. de Coëtrieux ;

Ville de Plorec-sur-Arguenon (Bretagne) : château du Bois-Bily.

 

les moulins à eau de la Pêcherie, du Bois-Billy, à foulon ;

Ville de Plorec-sur-Arguenon (Bretagne) : moulin du Bois-Bily.

A signaler aussi :

le tumulus du Plessis ;

le tumulus de la Tour Basse (X-XIème siècle), ancienne motte féodale ;

le barrage de La Ville-Hatte (1973) ;

le Temple-Nouvel, aujourd'hui disparu. Cette propriété a appartenu à Jean Bodin en 1780 ;

la Ville-Lambert, aujourd'hui disparue. Jadis, propriété de la famille Jarnoan ou Jarnovan. Jehan Jarnoan, écuyer, ratifie le traité de Guérande, à Dinan. Guillaume et Olivier Jarnoan assistent à la montre d'Olivier de Mauni, le 12 octobre 1386 ;

Ville de Plorec-sur-Arguenon (Bretagne) : la Ville-Lambert.

 

Ville de Plorec-sur-Arguenon (Bretagne) : la Ville-Lambert.

la Cochaye, aujourd'hui disparue. Jadis, propriété de la famille de la Fontaine. En 1370, Guillaume de la Fontaine, écuyer, figure à la montre du chevalier Boitel, à Blois, et à plusieurs autres. En avril 1444, Thomin de la Fontaine est un des vingt archers pour la garde du duc de Bretagne pour le "veaige qu'il fist à Tours devers le roy". En 1483, trois de la Fontaine figurent parmi les trente gentilshommes chargés de défendre Fougères. En 1488, Guillaume de la Fontaine reçoit pour porter le deuil du duc François II quatre aunes et demie de noir pour robe et chaperon, à 7 livres l'aune ;

Ville de Plorec-sur-Arguenon (Bretagne.

Bretagne : Histoire, Voyage, Vacances, Location, Hôtel et Patrimoine Immobilier

ANCIENNE NOBLESSE de PLOREC-SUR-ARGUENON

La Rivière possédait jadis une moyenne justice et appartenait, en 1430, à la famille de la Motte-Vauvert. En 1400, la Domneraie (ou Domneraye) était à Jean de Beaumanoir. Claye était à Martin Vagouet. La Ville-Morineuc était à Rolland Le Forêtier (ou Forestier). La Motte était à Jean Quétier. Launaye était à Bertrand Galemel (ou Galesnel). La Métrie-Martin (avec moyenne justice) était à M. Bedé de la Bouëtardais, en 1780.

Dans la liste des feudataires (teneurs de fief) des évêchés de Saint-Malo et Dol en 1480, on comptabilise la présence de 15 nobles de Plorec :

Henri BODIN (20 livres de revenu) : porteur d’une brigandine et comparaît armé d’une jusarme ;

Berthelot BOSCHIER (10 livres de revenu) : comparaît revêtu d’une robe ;

Guy DE BEAUMANOIR de Boaisbily (200 livres de revenu) : défaillant ;

Jehan DE BEAUMANOIR de la Daumoraye (160 livres de revenu) : porteur d’une brigandine et comparaît en archer ;

Estienne DE LA FONTAINE (5 livres de revenu) : défaillant ;

Jehan DE LORGEVIL de Lorgevil, sr. de Tressaint (1000 livres de revenu) : comparaît comme homme d’armes ;

Gilles DE PLOREC de Plorec (500 livres de revenu) : comparaît comme homme d’armes ;

Roland DE TAILLEFER (20 livres de revenu) : porteur d’une brigandine et comparaît armé d’une pertuisane ;

Charles DU BOISADAM de Boisadan (60 livres de revenu) : porteur d’une brigandine et comparaît en archer ;

Jehan DU BOISADAM de la Rosaye (40 livres de revenu) : porteur d’une brigandine et comparaît en archer ;

Roland GALESNEL (50 livres de revenu) : porteur d’une brigandine et comparaît en archer ;

Jehan GALESNEL (20 livres de revenu) : défaillant ;

Jehan HUS de Pargar (160 livres de revenu) : comparaît comme homme d’armes ;

Jehan JAHAN (ou JAAN) (7 livres de revenu) : comparaît revêtu d’une robe ;

Thomas LE GALOYS (3 livres de revenu) : défaillant ;

© Copyright - Tous droits réservés.