Web Internet de Voyage Vacances Rencontre Patrimoine Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

Bienvenue chez les Brignacois

BRIGNAC

  Retour page d'accueil        Retour Canton de Mauron  

La commune de Brignac (bzh.gif (80 octets) Brennieg) fait partie du canton de Mauron. Brignac dépend de l'arrondissement de Vannes, du département du Morbihan (Bretagne). 

Vous possédez des informations historiques sur Brignac, vous souhaitez les mettre sur le site infobretagne, contactez-moi par mail (voir page d'accueil)

Boutique de Voyage Vacances Rencontre Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

Boutique de Voyage Vacances Rencontre Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

ETYMOLOGIE et HISTOIRE de BRIGNAC 

Brignac se réfère à un prieuré de l'abbaye de Paimpont

Brignac est un démembrement de la paroisse primitive de Ménéac. Il semble que le territoire de Brignac ait été initialement uni à celui de Evriguet. A l'époque romaine, Brignac se nomme Brennac. 

Au XIIIème siècle, la paroisse de Brignac appartient à l'abbaye de Paimpont et dépend du diocèse de Saint-Malo, du doyenné de Lanouée, et de la sénéchaussée de Ploërmel. Brignac est érigé en commune du canton de Mauron en 1790.

Note : Brignac est limité au nord et à l'ouest par Ménéac, au sud par Evriguet, et à l'est par Saint-Brieuc-de-Mauron. Il n'est séparé des Côtes-du-Nord (aujourd'hui Côtes-d'Armor) que par la petite rivière de l'Yvel ou du Duc. Sa superficie est de 1312 hectares ; les terres y sont de médiocre qualité et des landes en occupent une grande partie. Sa population, qui était de 476 habitants en 1693, est en 1891 de 619. Le bourg est à 10 kilomètres de Mauron, à 23 de Ploërmel, et à 70 de Vannes. Aucun vestige celtique n'a été encore signalé sur ce petit territoire. Il en est de même pour la période romaine. Quant aux Bretons, ils ont occupé ce pays au VIème siècle ; la Domnonée s'étendait jusque-là, et même plus loin. Aujourd'hui, il reste encore quelques noms de lieux, comme Kerbugant, Kersaude, ... qui rappellent la langue qu'on y parlait jadis. Malgré son peu d'étendue, la paroisse de Brignac est ancienne. Au XIIIème siècle elle fut donnée à l'abbaye de Paimpont, mais on ne sait par qui, ni dans quelles circonstances. Par suite de cette donation, les Chanoines réguliers y fondèrent un prieuré, sous le vocable de Saint-Barthélemy, et le prieur ayant accepté la charge des âmes du voisinage, prit naturellement le double titre de Prieur-recteur. Ce titre appartenait, en 1356, à Thomas de Montauban, qui, en cette année, fut nommé abbé de Paimpont (Joseph-Marie Le Mené - 1891).  

Bretagne : Histoire, Voyage, Vacances, Location, Hôtel et Patrimoine Immobilier

PATRIMOINE de BRIGNAC

l'église Saint-Barthélemy (XVème siècle). Le prieuré de Saint-Barthélemy de Brignac dépend de l'abbaye de Paimpont. L'église est un édifice du XVème siècle, rectangulaire, avec une chapelle au Nord. Dans les fenêtres à réseau flamboyant, au choeur, on trouve les restes d'un beau vitrail du XVIème siècle : un Crucifiement, sainte Barbe, et des écussons aux armes des Bodégat (Karo de Bodégat de la Riaye en 1480) et des Coué. Les fonts baptismaux datent du XVIème siècle ;

Nota : L'église paroissiale, dédiée à saint Barthélemy, est de forme rectangulaire, avec une chapelle de Notre-Dame au nord. Les fenêtres sont ogivales ; celle du choeur est à meneaux flamboyants ; on y voit des vitraux mutilés, représentant le Crucifiement, Notre-Dame, sainte Barbe, et le donateur à genoux ; on y voit aussi deux écussons : 1° de gueules à trois besants d'hermines, qui est Bodegat de la Blaye ; 2° d'argent à la fasce de sable, accompagnée de 3 fleurs de lys de gueules, qui est Coué. Il n'y avait ni frairies, ni chapelles. Le prieur-recteur, qu'il fut chanoine régulier ou prêtre séculier, était à la présentation de l'abbé de Paimpont et à l'institution de l'évêque. En 1730, son revenu net était évalué à 410 livres. Brignac dépendait jadis du diocèse de Saint-Malo, du doyenné de Lanouée, du vicomté de Porhoet et de la sénéchaussée de Ploërmel. En 1790, il fut érigé en commune, du canton de Mauron, du district de Ploërmel et du département du Morbihan. En 1791, son prieur-recteur eut la faiblesse de prêter le serment, et trois ans après il fut tué par les Chouans. A la suite du Concordat de 1801, Brignac est entré dans le nouveau diocèse de Vannes, et y est resté depuis (Joseph-Marie Le Mené - 1891). 

Bretagne : Histoire, Voyage, Vacances, Location, Hôtel et Patrimoine Immobilier

ANCIENNE NOBLESSE de BRIGNAC

Les seigneuries de l'endroit étaient :

1.      La Noë, aux Hardy.

2.      La Ville-Derré, aux Gillet, Langourla.

3.      La Ville-Mainguy.

A la "montre" (réunion de tous les hommes d'armes) de Vannes du 8 septembre 1464 et du 4 septembre 1481, on comptabilise la présence d'aucun noble de Brignac.

Dans le dictionnaire des feudataires des évêchés de Dol et Saint-Malo en 1480, on comptabilise la présence d'un seul noble de Brignac :

Jehan DU PONTCOLLEUC (10 livres de revenu), remplacé par son fils Geffroy : porteur d'une brigandine, comparaît armé d'une jusarme ;

© Copyright - Tous droits réservés.