Web Internet de Voyage Vacances Rencontre Patrimoine Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

Bienvenue chez les Bonnoeuvriens

BONNOEUVRE

  Retour page d'accueil          Retour Canton de Saint-Mars-la-Jaille  

La commune de Bonnoeuvre (bzh.gif (80 octets) Banvre) fait partie du canton de Saint-Mars-la-Jaille. Bonnoeuvre dépend de l'arrondissement d'Ancenis, du département de Loire-Atlantique. 

Vous possédez des informations historiques sur Bonnoeuvre, vous souhaitez les mettre sur le site infobretagne, contactez-moi par mail (voir page d'accueil)

Boutique de Voyage Vacances Rencontre Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

Boutique de Voyage Vacances Rencontre Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

ETYMOLOGIE et HISTOIRE de BONNOEUVRE

Bonnoeuvre vient du latin "Banouvrium" (bonne œuvre).

Dès 1013, il est fait mention d'un prieuré appartenant aux moines de l'abbaye de Saint-Florent-le-Veil. Le 5 juillet 1073, la possession de l'église du prieuré de Saint-Martin-de-Bonnoeuvre est confirmée aux moines de l'abbaye de Saint-Florent, par l'évêque de Nantes, Quiriac. Les armes des prieurs sont : "D'azur aux trois décours d'argent". Les moines-prieurs de Saint-Florent-le-Veil sont dès le Xème siècle, les seigneurs prééminenciers de Bonnoeuvre. Le prieuré-fief et juridiction sont donnés ensuite à l'abbaye de Saint-Florent-le-Jeune (de Saumur) et relèvent alors de Saint-Mars-la-Jaille et Ancenis.

En 1742, le prieuré est une baronnie avec droit de moyenne et basse justices, de rentes féodales, garenne et pigeonnier. Le prieuré fait du Champ-Morin (ou Champ-Maurin), une maladrerie, dont les ruines avec grosses pierres en schiste, et la tour carrée, portent encore le nom de "château". On y parle de souterrains et de trésors. Le Marchy, entre Bonnoeuvre et Saint-Sulpice, fut le siège d'un champ de foire, dépendant du prieuré.

En 1794, une colonne républicaine de 2000 hommes environ, venue d'Ancenis, attaque une troupe de chouans cantonnés dans le bois de La Renardière à Bonnoeuvre. A l'époque révolutionnaire, les prieurs-curés ou vicaires de Bonnoeuvre, à savoir Camaret, Bodiguel, Brouard, Landay-du-Pé, Quignon, Verger, Gaignard, Charbonnier sont pourchassés, emprisonnés, déportés ou exilés.

Note : Le vicaire de la paroisse de Bonnoeuvre enseignait les enfants, en 1755, sans percevoir aucun salaire (Brevet du recteur) (L. Maître).

Bretagne : Histoire, Voyage, Vacances, Location, Hôtel et Patrimoine Immobilier

PATRIMOINE de BONNOEUVRE

l'église Saint-Martin (1863) du prieuré. Ce sanctuaire est édifié à l'initiative du prieur Leroux pour remplacer un sanctuaire daté de 1668. Un autel dédié à saint Maimboeuf existait dans l'ancienne église. La statue de saint Mainboeuf, en bois polychrome, date de la fin du XVIIIème siècle ou du début du XIXème siècle ;

le prieuré (XII-XVème siècle - 1668 - 1860), dédié à saint Mainboeuf et situé place de l'Eglise. Le culte de saint Maimboeuf (évêque angevin du VIIème siècle) est implanté dès le XIème siècle par les moines à Bonnoeuvre. Le prieuré est bâti en 1668 à la demande du prieur Meslet, sur les fondations du XIIème et XVème siècles de l'ancien prieuré. Les principaux prieurs furent : Andrefus (en 1120), de La Valette (en 1558), Meslet, de Beausseus (le dernier régulier), Brossais (qui fait construire le pont sur l'Erdre en 1748), Lemarié, Bodiguel, Pierre Brouard, Camaret, Leroux (qui édifie en 1863 la nouvelle église et modernise le prieuré en 1860), ... desquels on garde bonne mémoire. Le prieuré, qui est mis en commande en 1742, est réaménagé en 1860 à la demande du prieur Leroux. Le pigeonnier du prieuré date de 1860 ;

le manoir de la Chèze ou Chaise (XV-XVIIIème siècle). Cette seigneurie appartient successivement à Guillaume Nouet (en 1443), à Jean Jamet (de 1519 à 1540), puis aux familles Estafel, Juston, Demangeat et Braud (ou Brand). Le marquis de La Seilleraye, Anne Christophe de Becdelièvre, y décède le 8 fructidor an V (10 août 1795) : il était le fils d'Hilarion, marquis de Becdelièvre, seigneur de la Seilleraye (premier président de la chambre des comptes de Bretagne) et de Victoire de Coutances (soeur de la comtesse de Bourmont). Anne Christophe de Becdelièvre sera inhumé dans le caveau de l'enfeu seigneurial des De La Ferronnays dans l'église de Saint-Mars-la-Jaille. L'édifice est une ancienne gentilhommière avec tourelle, terrasse, et de beaux jardins ;

le moulin à eau (1820), situé en amont du pont. Il s'agit de l'ancien moulin du prieuré reconstruit en 1820 ;

A signaler aussi :

l'ancienne maladrerie du prieuré. Il s'agit en fait d'un petit édifice de chasse avec tourelle du nom de Champ-Morin, écroulé en 1982 et ayant appartenu jadis, dit-on, à Gilles de Retz (Barbe-Bleue) ;

le pont (1748), édifié par M. Brossais ;

Bretagne : Histoire, Voyage, Vacances, Location, Hôtel et Patrimoine Immobilier

ANCIENNE NOBLESSE de BONNOEUVRE

(à compléter)

© Copyright - Tous droits réservés.